Que faire face à une entreprise en difficulté ?


Suite à une mauvaise gestion, votre entreprise se trouve dans la difficulté. Beaucoup de facteurs peuvent favoriser cela, mais ce qui est sûr c’est qu’il faut y remédier le plus rapidement possible pour éviter la faillite. Comment réagir en cas d’une entreprise en difficulté ?

Pourquoi une entreprise est-elle en difficulté ?

Souvent les défaillances d’une entreprise peuvent être dues à des facteurs internes. Les crises surviennent durant les périodes les plus sensibles de la vie de la société. Nombreuses sont les entreprises font faillite deux ans après leurs créations. Parmi les facteurs les plus fréquents qui favorisent les difficultés en entreprises, il y a les erreurs de gestion. Un mauvais choix stratégique, un litige entre les leaders ou encore une faille informatique peuvent créer des difficultés dans l’entreprise. Les difficultés financières peuvent également survenir à suite à un mauvais investissement ou à un mauvais choix de client. S’ajoutent à cela, les facteurs externes qui peuvent déstabiliser la vie de l’entreprise. Cela peut être une augmentation des charges (plus d’embaucher qu’il n’en faut, hausse des charges variables) ou un mauvais résultat entrainant la baisse du chiffre d’affaires de l’entreprise..

Quelles solutions adopter face à ces crises ?

En cas de difficultés, l’entreprise peut mettre en place une procédure collective. La procédure de sauvegarde permet d’éviter les sensations de paiement ainsi que la suspension des activités. Ce plan de sauvegarde sera dirigé par des experts, qui prendront en compte toutes les mesures possibles pour aider l’entreprise à se sortir de la crise. Il y a également le redressement judiciaire, qui sera initié par le tribunal. L’entreprise en difficulté peut recourir à cette procédure si elle se trouve déjà dans une situation de cessation de paiement, afin qu’elles puissent conserver les emplois. Le redressement judiciaire facilite le règlement des créances. Une liquidation judiciaire est envisageable si l’entreprise n’arrive pas à redresser sa situation financière le plus rapidement possible. La société peut également envisager un plan de redressement. Cela consiste à stopper d’une ou de quelques branches d’activité de l’entreprise. Elle aura moins de charges et pourra améliorer sa santé financière. D’autres décisions peuvent être prises en fonction du niveau de difficulté que traverse l’entreprise. Un créancier peut demander l’instauration de certaines procédures s’il constate les difficultés.

La présence d’un avocat est conseillée en cas de procédure collective

Il faut des connaissances spécifiques pour maîtriser le droit des procédures collectives. Celles-ci sont très techniques qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Les procédures collectives requièrent l’application des pratiques de tribunaux et de certaines règles juridiques. Se faire accompagner par un avocat est indispensable durant toutes les procédures. Cet expert est apte à vous orienter vers les meilleures stratégies pour sortir votre entreprise de la crise dans laquelle elle se trouve. Cet expert saura également protéger vos intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post